Aujourd’hui la plupart des gens sont devenus dépendants à leur smartphone et aux applications qu’ils contiennent. Ces applications ont d’ailleurs été conçues pour que les utilisateurs y passent un maximum de temps car ce temps dépensé est de l’argent gagné pour les entreprises détentrices de ces applications qui revendent l’attention des utilisateurs à de nombreux annonceurs.
Culture

Le Minimalisme digital

Aujourd’hui la plupart des gens sont devenus dépendants à leur smartphone et aux applications qu’ils contiennent. Ces applications ont d’ailleurs été conçues pour que les utilisateurs y passent un maximum de temps car ce temps dépensé est de l’argent gagné pour les entreprises détentrices de ces applications qui revendent l’attention des utilisateurs à de nombreux annonceurs.

Combien d’entre nous consultent régulièrement leur smartphone presque par reflexe voire par manque, font défiler photos et commentaires en « likant » sans finalement y prêter une grande attention ou lancent un jeu sans intérêt par peur de s’ennuyer ? Ce besoin qu’il soit une recherche de l’approbation sociale (une recherche de récompense à travers des likes ou des commentaires) ou simplement une réponse à la peur de louper quelque chose, de se retrouver exclus d’un groupe ou d’un cercle, est devenu presque vital.

Combien d’entre nous consultent régulièrement leur smartphone presque par reflexe voire par manque, font défiler photos et commentaires en « likant » sans finalement y prêter une grande attention ou lancent un jeu sans intérêt par peur de s’ennuyer ? Ce besoin qu’il soit une recherche de l’approbation sociale (une recherche de récompense à travers des likes ou des commentaires) ou simplement une réponse à la peur de louper quelque chose, de se retrouver exclus d’un groupe ou d’un cercle, est devenu presque vital.

Vous vous retrouvez probablement dans ce schéma… Il est donc temps d’adopter la voie du minimalisme digital !

Mais qu’est-ce que le minimalisme numérique ? on pourrait résumer cette philosophie à une volonté de consommer de manière responsable et durable au niveau digital. Plus concrètement, l’objectif est de limiter son temps consacré en ligne sur un nombre restreint Faire un grand nettoyage sur son smartphone en supprimant notamment les applications qui ne servent pas, trier ses contacts et photos en supprimant le superflu et choisir ses réseaux sociaux sont des éléments de base qui réduiront de fait votre présence sur le digital On s’oriente là sur une notion de désencombrement numérique.d’activités qui correspondent vraiment à nos envies et nos besoins. Il n’existe pas une méthodologie unique pour limiter son temps sur le digital mais il y quelques outils et règles évidentes.

Faire un grand nettoyage sur son smartphone en supprimant notamment les applications qui ne servent pas, trier ses contacts et photos en supprimant le superflu et choisir ses réseaux sociaux sont des éléments de base qui réduiront de fait votre présence sur le digital On s’oriente là sur une notion de désencombrement numérique.

Si nous allons plus loin, il faut évoquer le jeun numérique, c’est-à-dire ne plus accéder au digital sur une période (30 jours par exemple). Et ensuite se réhabituer progressivement en limitant son utilisation en adoptant quelques règles (ne pas prendre son smartphone en ballade, limiter des plages horaires pour les interactions sms ou Chats…).

Finalement le minimalisme digital c’est peut-être tout simplement revenir aux choses essentielles de la vie et réapprendre à accepter les bienfaits de l’oisiveté.

Articles liés

Les raisons de ne pas acheter de la fast fashion

Zélie Amelot

Réseaux sociaux : favoriser la surconsommation ou la prise de conscience ?

Eliana Lew

Les bonnes habitudes d’une minimaliste

Zélie Amelot