less is more
Culture

Ludwig Mies Van der Rohe: précurseur du minimalisme

Less is More. Une phrase incompréhensible pour certains, mais qui prend tout son sens lorsque l’on s’intéresse au minimalisme et à ses valeurs. Un adage selon lequel moins c’est mieux. Mais d’où vient cette expression, aujourd’hui adoptée par les gurus du minimalisme ? 

 

ludwig mies van der rohe

Origines

Cela vient de Ludwig Mies Van der Rohe, qui est un architecte allemand, né le le 27 mars 1886. Dès son plus jeune âge, le jeune homme est passionné d’architecture. Son père était entrepreneur dans la construction, Ludwig a donc baigné dans cet univers depuis toujours. C’est en 1902 qu’il part à Berlin pour y étudier l’architecture. C’est là-bas qu’il s’intéressera de plus en plus au mouvement néo-classique.

Quelques années plus tard, Ludwig Mies Van der Rohe se rapprochera de grands architectes du 20e siècle. Grâce à son intégration dans l’agence de Peter Behrens. Un an plus tard, en 1908, il ouvrira son agence éponyme d’architecture.

Après avoir réalisé quelques projets assez classiques, il rejoint le groupe November, qui réunir des artistes allemands avant-gardistes. Son style est moderne et toujours très expressionniste. Ce qui est typique de la tendance en Allemagne à l’époque. Déjà à un jeune âge, Mies a réalisé le désir d’aligner l’architecture avec le fonctionnalisme. Mais pour lui la fonctionnalité a toujours été associée à une idée particulière de l’espace. Plus tard dans les années 30, l’architecte se lancera dans le design immobilier. Il y rencontrera un franc succès et qui lui permettront de collaborer avec d’autres grands artistes.

 

minimalisme

Vision minimaliste

Ce qui fait de Ludwig Mies Van der Rohe un architecte à la vision minimaliste, c’est sa notion de fonctionnalité, de confort. Pour lui, plus un espace ou un objet est simple, plus il sera confortable pour l’oeil, plus il sera esthétique. L’art de la simplicité n’est pas chose facile, au contraire. Le mouvement du minimalisme consiste à capter le regard. A l’hypnotiser, sans pour autant qu’il y est besoin de complexité ou de message caché. La sensation de confort que peut offrir la simplicité est satisfaisante à l’esprit. C’est alors que Less is More vient illustrer ce concept. En faisant comprendre qu’il n’y a pas besoin de plus pour être satisfait. A l’inverse, moins il y en a, mieux on se sent.

C’est dans ce sens là que les experts du minimalisme expliquent leurs méthodes, car l’adage peut s’appliquer à n’importe quel concept. Qu’il s’agisse de la quantité de vêtements dans ses placards, ou dans la vie de tous les jours, il faut trouver un équilibre pour ne pas être noyé d’informations.

Articles liés

Les matières à privilégier pour un dressing durable

Ava Poudroux

La mode minimaliste est-elle réservée aux riches ?

Zélie Amelot

Est-il possible de porter de la couleur lorsque l’on a une garde-robe minimaliste ?

Julie Tela