Les cuirs éthiques
Selection

Le cuir et ses alternatives éthiques

Utilisé depuis la préhistoire, le cuir est une matière incontournable dans la maroquinerie et les souliers. À l’origine, les Hommes ont recours au cuir pour se vêtir et se protéger. Cette peau de mammifère est résistante et robuste et répond à tous les besoins de l’époque. Livismi décrypte les alternatives éthiques à cette matière animale.

 

L’histoire du cuir

L’utilisation du cuir a beaucoup évolué depuis le Moyen Âge. Autrefois, il était utilisé dans l’univers équestre pour la fabrication des selles et des bottes d’équitation par exemple. Mais également dans le matériel d’attelage des animaux, reconnu pour sa qualité et sa vaillance. Par la suite, des communautés comme les cowboys puis les rocks stars ont eu recours au cuir dans leurs looks. On le retrouve dans les santiags, les blousons en cuir, les blousons aviateurs, les bombers… Dans les années 40, on remarque une véritable apparition du cuir qui souvent associé au milieu homosexuel américain. L’image du cuir est décadente, provocatrice et très souvent hyper-sexualisée. Aujourd’hui  on retrouve majoritairement le cuir dans les pièces de maroquinerie.

 

Le processus de création et les conséquences

Le cuir est obtenu à la suite de la mort d’un animal souvent issu de ferme d’élevage. Sa production est liée à des méthodes industrielles très polluantes. En effet, l’élevage des animaux est source de pollution et de déforestation. Les tanneries rejettent aussi des déchets toxiques tels que le chrome, le mercure et le plomb dans les rivières et les sols. Cela peut contaminer l’eau potable et les cultures à proximité des tanneries. On compte aussi la souffrance animale dans ces élevages à la chaîne, où ils sont entassés dans des environnements insalubres . Les animaux sont souvent mis à mort dans des conditions horribles et peu humaines.

 

Les alternatives éthiques

Même si le cuir est reconnu comme une matière noble. Aujourd’hui de nombreuses alternatives apparaissent pour répondre aux préoccupations environnementales et éthiques. On compte le cuir végétal fabriqué à partir de matières premières végétales telles que les fibres de fruits, les écorces d’arbres et les champignons. Ces matériaux sont transformés grâce à des procédés de traitement naturels, sans utiliser des produits chimiques nocifs. On peut aussi travailler à partir de chutes de cuir et de cuir usagé. Cette alternative est durable car on utilise des ressources déjà existantes.

 

Matière noble et source d’histoire, le cuir est utilisé depuis des siècles pour s’habiller. Cette tendance semble reculer ces dernières années, les consommateurs sont plus soucieux des conditions de production de leurs vêtements. Alors des alternatives éthiques apparaissent. 

Articles liés

Rohe: minimaliste sous tous les aspects

Ava Poudroux

Amlul: Resortwear éthique Made In Spain

Ava Poudroux

Les looks minimalistes des Grammy’s 2023

Ava Poudroux